Rhône

La vallée du Rhône : reconnue pour son potentiel viticole depuis l’Antiquité

Ce sont les Romains qui ont donné le coup d’envoi dans cette région alors qu’ils développèrent la culture de la vigne. Ce n’est qu’au XIVe siècle cependant que la vallée du Rhône gagne en notoriété alors qu’on y élabore les « vins des Papes ». Avec ses 76,000 hectares de vignes, il s’agit de la deuxième plus grande région viticole de la France, après le Bordelais. La vallée du Rhône est divisée en deux sous-régions : le Rhône septentrional et le Rhône méridional. De Vienne, au nord, jusqu’à Avignon, au sud, les vignobles habitent les coteaux abrupts et les collines sur plus de 200km.

La partie septentrionale de la vallée du Rhône, où dominent les coteaux escarpés de roches granitiques, est exposée à un climat continental avec des hivers froids. Outre les terroirs graniteux, on retrouve également du schiste, du mica et un sous-sol calcaire. Dans le Rhône méridional, c’est un climat méditerranéen qui s’installe; les hivers sont doux et les étés chauds et secs. Les sols sont sablonneux et calcaires dans le haut des collines alors que les plaines sont constituées de galets et de terres alluviales. Les appellations de la partie septentrionale produisent toutes des vins monocépages issus de syrah alors qu’au sud on privilégie plutôt les assemblages.

Vignerons de Rhône

Vins de Rhône