Domaine Jean-Louis et Fabienne Mann

Producteur au cœur du Haut-Rhin et des plus beaux terroirs alsaciens


C’est à la suite d’une seconde guerre mondiale dévastatrice pour la famille Freyburger que Henri Mann et son épouse Pauline reprennent le domaine familial et poursuivent l’exploitation de cinq hectares de vignes à Eiguisheim. Jean-Louis, fils de Paulette et Henri Mann, succède à ses parents en 1982, épaulé par sa femme Fabienne, fille de vigneron-coopérateur d’Ingersheim. Le couple vend ses raisins à la cave coopérative le temps de restructurer le domaine et de se familiariser avec de nouvelles méthodes culturales. C’est en 1998 qu’ils décident de produire leurs premières cuvées sous le nom Jean-Louis et Fabienne Mann. Sébastien, l’un des fils du couple s’intéresse rapidement à la viticulture et s’intègre naturellement au domaine après avoir décroché une formation en œnologie et avoir effectué de nombreux stages en Autriche, en Australie, en Côte-Rôties et en Champagne.


Cette famille d’artisans-vignerons se donne comme mission de perpétuer la tradition familiale et de produire des vins de qualité supérieure en respectant l’environnement. Il y a plus de dix ans, le domaine a opté pour une viticulture biologique et il a obtenu sa certification en 2008. Il n’y a donc aucun intrant chimique dans les vignes et dans les vins produits au domaine, ce qui permet une expression sincère des terroirs à travers les vins. Depuis l’arrivée de Sébastien en 2009, la famille Mann adopte des pratiques de biodynamie qui consistent à pulvériser de nombreux « préparats » en plus d’étendre des composts.


Visitez le site du Domaine Jean-Louis et Fabienne Mann

Domaine Jean-Louis et Fabienne Mann Vins

Á propos de cette région

Colmar en Alsace

Au cœur du Haut-Rhin et des plus beaux terroirs alsaciens

La partie centrale des vignobles du Haut-Rhin est rassemblée sur les pentes au nord et au sud de la ville de Colmar. Cette sous-région est protégée par des pics montagneux sur lesquels les nuages peuvent rester accrochés pendant plusieurs semaines et ainsi maintenir un ciel dégagé et ensoleillé. L’Alsace reçoit peu de précipitations avec une moyenne de 590mm par année et l’érosion des sols ainsi que des sécheresses partielles peuvent compliquer le travail des vignerons. Le gewurztraminer, le riesling et le pinot gris mûrissent parfaitement sur les marnes et les calcaires situés aux alentours des villages de Eguisheim et Voegtlingshofen.

Les grands noms des maisons alsaciennes, qui dépassent les frontières de la France, ont une philosophie axée sur la distribution commerciale des vins plutôt qu’un développement qualitatif des produits. Alors que l’Alsace tente de définir un système de classification, l’accent mis sur les vignobles individuels et sur l‘identification de parcelles qualitativement supérieures a pour effet de transférer le pouvoir des marchands aux plus petits producteurs et fait souvent l’objet de disputes. Outre les 51 grands crus aujourd’hui reconnus, l’Alsace possède uniquement trois appellations d’origine contrôlée dont une pour les vins de cépage, une pour les grands crus et une pour le crémant d’Alsace.

VISITER LE PROFIL DE LA RÉGION