Côtes de Provence

Bien plus que de simples rosés

L’appellation Côte de Provence est l’une des plus vastes de toute la France. Le parfum des herbes sauvages comme la lavande et le thym procure un air propice à la détente pendant la saison chaude. Les vins rouges, costauds et vineux que l’on élabore avec les cépages mourvèdre et cinsault sont toujours demeurés marginaux, malgré un niveau qualitatif intéressant, puisque la majorité des résidants et des touristes préféraient siroter un verre de rosé dans ce climat méditerranéen. Avec une production de masse de vins rosés, la qualité s’est réellement détériorée et encore aujourd’hui, l’image de ces vins est associée à des produits de moindre qualité. Heureusement, il existe depuis quelques décennies des producteurs qui sont dévoués à accroître la qualité des produits et la notoriété de l’appellation.

Plus de 21,000 hectares de vignes sont classés en appellation d’origine contrôlée Côte de Provence, sans compter la quantité de domaines qui produisent des vins de pays. Le thermomètre indique régulièrement des températures au-delà de 30 °C à l’intérieur des terres et il est parfois difficile pour les vignerons de conserver une acidité vive dans les vins. Heureusement, le mistral qui déferle sur la région apporte une certaine fraîcheur et préserve la santé de vignes. L’appellation Côte de Provence est si vaste et compte tellement de variations que de nombreuses discussions prennent place afin de diviser la région en zones plus petites et distinctes.

Vignerons de Côtes de Provence

Vins de Côtes de Provence